Le « no shampoo », qu’est-ce que c’est ?

Coucou mes petites Varoises, aujourd’hui je vous parle d’un sujet dont vous avez peut-être entendu parler, mais qui était pour moi inconnu jusqu’à la semaine dernière : le no-shampoo, à traduire littéralement par « pas de shampoing ». Et là, je vous entends déjà vous exclamer : « heeinnn ? Mais elle a pas un peu craqué la petite là ? ». Alors, laissez-moi vous expliquer le principe, très intéressant au demeurant :

 

L’idée du « no-shampoo », que certains appellent aussi « no poo », ce que j’aime beaucoup moins quand on sait que « poo » en anglais signifie « caca » (fermeture de la parenthèse poétique), c’est d’arriver progressivement à remplacer son shampoing par une alternative plus naturelle, respectueuse de l’environnement, de nos cheveux et de notre porte-monnaie, et d’espacer les « no-shampoo », jusqu’à, à la fin, ne plus en faire du tout.

« Oui mais euuh… Si on ne se lave plus les cheveux on court au désastre humanitaire, là ! », me direz-vous. Croyez bien que je me suis posée la même question, au début, et puis j’ai testé le no-shampoo et mes doutes ont commencé à s’évaporer…

 

 

shampoings

 

 

Alors voici ce que nous allons faire. Je vais vous rediriger vers un article très bien écrit, qui explique parfaitement à quoi sert le no-shampoo, pourquoi le faire et comment le faire. À la fin de cet article, vous trouverez également une FAQ qui répondra à toutes les questions possibles et inimaginables que vous pourriez avoir sur le sujet. Croyez-moi, après avoir lu l’article, j’avais des tas de questions que je comptais poser à la blogueuse dans un mail, puis j’ai lu la FAQ, où j’ai trouvé toutes mes réponses.

 

Si je vous redirige vers cet article, ce n’est pas par fainéantise, mais parce qu’il est tellement complet que tout ce que je pourrais vous dire à ce sujet ne serait qu’un grotesque copié-collé sûrement beaucoup moins clair.

Après avoir lu l’article, vous pourrez déjà vous faire une première opinion sur le sujet, qui a, il faut le dire, le mérite d’intriguer. Et si vous souhaitez en savoir plus, restez donc connectées la semaine prochaine, durant laquelle je vous livrerai mes impressions sur ma première semaine de test « no-shampoo ». Car oui, j’ai décidé de passer de la théorie à la pratique, afin de pouvoir tester pour vous cette méthode, et de vous apporter mon témoignage détaillé, au fur et à mesure des semaines. Voyez comme je donne de ma personne (elle est où la médaille ?) !

Alors, je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures « no-shampoo », et en attendant :

 

*LISEZ CET ARTICLE* (s’il vous plaît)

 

 

The following two tabs change content below.
Isabelle

Isabelle

Varoise-en-Chef (huhu bonjour j'me la pète !), j'ai créé ce blog pour partager avec vous mes coups de cœur made in Var. Un peu touche-à-tout, je vous propose ici des articles en tous genres, et j'ai bien l'intention de créer de nouvelles catégories lecture et entrepreneuriat. N'hésitez pas également à jeter un œil à mon autre blog, Des Mots pour le Lire 😉
Isabelle

Derniers articles parIsabelle (voir tous)

5 thoughts on “Le « no shampoo », qu’est-ce que c’est ?

  1. Je vais lire ça car ça m’intrigue !! Après je suis pas sûre que ma clientèle appréciera )

    • Léa

      Ta clientèle ? ^^ Oui moi aussi ça m’a beaucoup intriguée, et au vu des nombreux avis positifs sur le sujet, je me suis dit que j’allais tester. Au pire des cas, je reviendrai vers des shampoings si je vois que cette formule ne me convient pas du tout, mais le premier essai a été assez concluant je dois dire 🙂 En tous cas je vais tester, et j’en ferai une sorte de chronique ici, comme ça tu pourras lire le test en (presque) live 😉 Après, comme je disais à MissPetitsProduits, je ne sais honnêtement pas si je pourrais arrêter complètement de me laver les cheveux ! Mais si je pouvais remplacer les shampoings par une meilleure alternative, moins onéreuse et plus respectueuse de mes cheveux, alors je me dis pourquoi pas, autant tenter 🙂

  2. Hello,
    il y a des phases pendant lesquelles je pratique le noo poo mais je reste sur une base saine pour éviter la prolifération du champignon Malassezia Globosa. J’utilise alors le lavage aux poudres pour éviter qu’il n’arrive sur mon cuir chevelu 🙂 mes cheveux sont toujours sublimes lors des lavages aux poudres! j’espère que tu aimeras

    • Léa

      Merci pour ce supplément d’information 🙂 Honnêtement, je ne sais pas si j’en arriverai à ne plus laver mes cheveux du tout, je crois que psychologiquement ça serait impossible pour moi ^^ Mais remplacer les shampoings par cette méthode-là, et essayer de les espacer autant que possible, pourquoi pas 🙂

  3. […] bonjour ! Vous vous souvenez, il y a peu, je vous parlais du no shampoo (cliquez sur le lien pour lire l’article si vous ne l’avez pas déjà vu), cette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>