No Shampoo : 1ère phase de test

Bonjour bonjour ! Vous vous souvenez, il y a peu, je vous parlais du no shampoo (cliquez sur le lien pour lire l’article si vous ne l’avez pas déjà vu), cette tendance qui consistait à se diriger vers un nettoyage capillaire plus sain pour les cheveux, l’environnement et le porte-monnaie. Je vous disais que le concept me plaisait bien, bien qu’il puisse paraître étrange aux premiers abords, et que j’allais le tester, pour vous faire un compte rendu par la suite. Voici donc mon retour sur cette première phase de test, en espérant qu’il vous sera utile 🙂

 

Commençons par un petit rappel de la marche à suivre, qui est supposée venir remplacer le shampoing classique (si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille d’abord de vous rendre sur mon premier article pour vous familiariser avec le sujet) :

 

Ingrédients :

 

– Bicarbonate de soude/sodium alimentaire (extra fin)

Bicarbonate de Soude Sodium Poudre

– Vinaigre de pomme ou de cidre (ou du jus de citron)

Vinaigre de Cidre ou Pomme

– Huile essentielle d’Ylang-Ylang (optionnel)

Huile Essentielle Ylang Ylang

 

Recette :

 

– Mélangez 2 Cuillères à soupe de bicarbonate dans un fond d’eau pour obtenir une pâte plus ou moins liquide.

– Mouillez-vous bien les cheveux et massez ensuite vos cheveux avec la pâte obtenue, comme avec un shampoing traditionnel, en la répartissant bien. Attention : ça ne mousse pas !

– Rincez-vous ensuite bien les cheveux.

– Dans un petit verre, versez 2 Cuillères à soupe de vinaigre de pomme et ajoutez de l’eau, froide de préférence.

– Ajoutez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang.

– Versez le vinaigre dilué doucement sur vos cheveux, laissez ruisseler les longueurs sans masser le crâne. Répartissez bien en faisant attention à ne pas vous mettre du mélange dans les yeux.

– Vous pouvez rincer abondamment ou brièvement après avoir laissé reposer 2 à 3 minutes, ou ne pas rincer du tout, c’est comme vous voulez !

 

Pâte Bicarbonate et Vinaigre de Rinçage

 

 

J’ai donc procédé exactement comme mentionné ci-dessus, et j’ai choisi de ne pas rincer le vinaigre dilué (puisqu’il paraît que c’est mieux).

Avant de vous donner mon avis sur cette première phase, quelques indications sur mon type de cheveux et mes habitudes d’entretien :

 

J’ai les cheveux naturellement bouclés, épais et assez secs. Du coup, il m’arrive de me retrouver avec quelques pellicules sèches (rien d’affolant ni de très voyant, mais c’est pas non plus ce que je préfère quoi !). De par leur nature, il ré-graissent très lentement ce qui fait que je les lave en moyenne une fois par semaine. Je ne suis donc pas une shampouineuse en folie, ce qui est une bonne chose puisque plus on minimise l’espace entre deux shampoings, plus les cheveux ré-graissent vite. Ce phénomène s’explique par le fait que les shampoings « agressent » le cuir chevelu qui, pour se défendre, va sécréter plus de sébum. Ça peut paraître paradoxal mais pour avoir des cheveux propres plus longtemps, même (et surtout !) pour les cheveux gras, il faut les laver moins souvent, et donc espacer les shampoings.

D’ordinaire, j’effectue un bain d’huiles sur mes cheveux, que je laisse poser au moins une à deux heures, au mieux toute une nuit. Je fais ensuite mon shampoing et mon après-shampoing, qui ciblent les cheveux secs voire déshydratés. Quand je ne fais pas de bain d’huiles, je pose un masque pour cheveux secs après le shampoing pendant quelques minutes.

 

No Shampoo : le test

 

Nous voici donc arrivés au moment fatidique du test et des résultats. Cette première phase de test a duré presque un mois, soit deux « non shampoings » (c’est un peu comme les non-anniversaires, tu vois !).

 

1ère application :

 

– J’avais lu qu’il fallait bien faire attention à répartir la pâte, à bien masser et bien rincer, sinon on pouvait manquer des zones et se retrouver avec des mèches plus grasses, ce qui n’était pas du tout l’effet recherché. J’ai donc été très minutieuse, avec la pâte de bicarbonate comme avec le rinçage au vinaigre.

– L’application s’est avérée très facile. C’est vrai que le fait que ça ne mousse pas est un peu perturbant au début, mais on s’y habitue très vite. Disons que ça nous oblige à être d’autant plus minutieux qu’on ne voit pas où se trouve et ne se trouve pas le produit.

– Vu qu’on n’utilise pas d’après shampoing, je pensais vraiment devoir me battre avec les nœuds une fois le no-shampoo terminé, mais pas du tout. J’ai appliqué la technique que m’avait donnée un coiffeur, de démêler d’abord les pointes et de remonter progressivement pour éviter de former des nœuds encore plus gros, et ma foi, je n’ai eu aucun soucis de ce côté-là.

– Une fois les cheveux secs, plusieurs choses : mes cheveux étaient effectivement propres ! Rien à redire, le mélange est efficace. L’action anti-pelliculaire du bicarbonate est surprenante : j’ai vu un réel progrès à ce niveau là ! Au toucher, les cheveux sont plutôt doux, mais paradoxalement, visuellement, ils ont l’air secs : beaucoup de frisottis, et ils n’ont pas l’aspect soyeux qu’ils ont d’ordinaire après un shampoing (ce qui s’explique sûrement par l’absence de silicone).

 

Test No Shampoo Cheveux Secs

 

– L’odeur de vinaigre ne reste pas, une fois secs, les cheveux sentent surtout l’Ylang Ylang que j’avais ajouté dans le mélange, sinon, R.A.S.

– Niveau tenue, mes cheveux sont restés propres plus longtemps. Au lieu d’attendre une semaine pour les laver de nouveau, comme d’ordinaire, j’ai attendu une semaine et demie, presque deux. Mes cheveux n’ont commencé à ré-graisser que sur les deux derniers jours.

 

BILAN : pour un premier essai, il est plutôt concluant ! Le seul bémol est l’aspect sec de mes cheveux, bien qu’ils ne le soient pas au toucher. J’avais lu que pour les cheveux secs (et bouclés, ça va souvent de pair), il convenait parfois de remplacer le bicarbonate (qui est assez asséchant) par du rhassoul (beaucoup plus doux car il n’attaque pas la gaine protectrice naturelle du cheveu et n’irrite pas les glandes sébacées). Je décide donc, pour le prochain no-shampoo, de procéder exactement de la même façon que pour cette première application, et de déterminer si oui ou non, il est nécessaire que je change légèrement les ingrédients de la recette.

 

 

2ème application :

 

– J’ai précédé le no-shampoo par un bain d’huiles, comme je le faisais avant mon shampoing ordinaire.

– Rien de nouveau concernant l’application. C’est toujours aussi simple et tant qu’on reste minutieux, il n’y a pas de problème de mèches oubliées.

– Idem pour le démêlage, R.A.S.

– Une fois les cheveux secs, en revanche, j’ai un peu plus le sentiment que mes cheveux sont asséchés. Ils sont tout propres, l’huile que j’avais laissée poser sur mes cheveux a été entièrement éliminée, mais je n’ai pas l’impression qu’ils sont parfaitement hydratés et donc, en meilleure santé (ce qui, dans l’absolu, est un peu l’effet que je recherche dans mes soins capillaires). D’ailleurs, dans l’heure qui a suivi le no-shampoo, mon cuir chevelu me piquait très légèrement car, je pense, trop asséché.

– L’odeur de vinaigre est restée un peu plus longtemps que la dernière fois. Peut-être que je l’avais trop dosé, je ne sais pas.

– Niveau tenue, c’est toujours aussi satisfaisant, bien que du coup, j’ai eu le sentiment d’avoir les cheveux trop secs plus longtemps.

 

BILAN : S’il est clair que cette recette est une alternative naturelle efficace aux shampoings bourrés de produits chimiques, je ne la recommanderai pas à celles qui comme moi ont les cheveux très secs. Bien entendu, nous sommes toutes différentes, donc testez pour voir si cela vous convient ou pas, mais je pense que le bicarbonate de soude a un effet bien trop asséchant pour ce type de cheveux. Et s’il faut ensuite y aller à coup de litres de produits anti-frisottis ou de sérums hydratants, on perd l’intérêt de passer à une alternative naturelle. Pour la prochaine phase de test, j’essaierai donc la même recette, en remplaçant le bicarbonate de soude par du rhassoul. En revanche, je pense que cette recette peut être parfaite pour les cheveux gras. Si vous avez les cheveux à tendance grasse et que vous testez le no-shampoo, n’hésitez pas à laisser votre témoignage dans les commentaires !

Quant au rinçage au vinaigre de cidre, je vais essayer la prochaine fois de le rincer très légèrement, pour voir si l’odeur part plus facilement de cette façon.

 

Voilà mes Varoises écolo, je suis pour l’instant retournée à ma routine habituelle (histoire de bien voir la différence entre cette dernière et la nouvelle version du no-shampoo au Rhassoul), et je reviendrai vers vous dès que je serai venue à bout de la deuxième phase  du test de no-shampoo 🙂

 

The following two tabs change content below.
Isabelle

Isabelle

Varoise-en-Chef (huhu bonjour j'me la pète !), j'ai créé ce blog pour partager avec vous mes coups de cœur made in Var. Un peu touche-à-tout, je vous propose ici des articles en tous genres, et j'ai bien l'intention de créer de nouvelles catégories lecture et entrepreneuriat. N'hésitez pas également à jeter un œil à mon autre blog, Des Mots pour le Lire 😉
Isabelle

Derniers articles parIsabelle (voir tous)

4 thoughts on “No Shampoo : 1ère phase de test

  1. Tu vas me convertir je le sens !!!! Je vais tester très bientôt!!!

    • La Varoise

      Lol ^^ Rien ne vaut de tester par soi-même, après tout on est toutes très différentes 😉 En ce qui me concerne, le seul truc qui me retient de préférer cette méthode à mes shampoings c’est que le bicarbonate est trop asséchant pour mes cheveux déjà secs. Mais avec un peu de chance, le rhassoul saura y remédier 🙂

  2. Bonjour,
    Merci pour ce « j’ai testé pour vous » et pour ton post précédent que j’avais lu attentivement!!
    J’ai exactement la même nature de cheveux que toi (pellicules sèches en moins) et une routine shampoing/soin identique.
    Je voulais laisser un commentaire pour faire part aux lecteurs de ce que je sais en matière de « no-shampoo » et également un p’tit truc pour les cheveux comme les notres frisés et secs pour les coiffer.
    Alors il y a un pays où les habitants sont adeptes du « no-shampoo » (et quand vous saurez lequel, vous vous direz: « mais ils ont des cheveux magnifiques!!!!), c’est l’INDE!!! La méthode est un peu différente de celle-ci… Eux rincent tous les jours leurs cheveux longuement (vraiment longuement genre bien 5 minutes!!) à l’eau claire…et c’est TOUT!!! Mais attention TOUS LES JOURS!! (bonjour le risque de crève en hiver si tu te sèches pas les cheveux après!!).J’ai testé il y a quelques années et ça marche très bien sur les cheveux épais et secs (ils ne sentent rien,ne sont pas gras mais très doux et « dociles »)

    Et puis une petite astuce qui m’a été confiée par des amies brésiliennes (cheveux méga-frisés tu imagines!!), technique validée par la suite par des amis coiffeurs : EXIT les produits coiffants type mousses et autres sérum pour gainer et avoir de belles boucles. Leur solution (vraiment pas chère en plus!!): une noisette d’après shampoing ou de masque sur cheveux humides après lavage,soin,rinçage,séchage à la serviette et démélage… surtout ne pas rincer bien sûr!! L’après shampoing gaine la fibre capillaire et exit les frisottis et autre coupes jackson five 😉 Je ne fais plus que ça depuis plus de 10 ans et mes cheveux sont resplendissants,vraiment!!

    Voilà voilà j’espère que mon témoignage en aidera quelques unes!
    Merci à bientôt et bon week end
    Marie

    • La Varoise

      Merci Marie pour tes astuces !! Ça ne m’étonne qu’à moitié au final, ce que tu me dis sur l’Inde, parce que le but ultime du no shampoo est d’espacer de plus en plus les shampoings pour arriver à ne plus en faire du tout, et se contenter de rincer ses cheveux à l’eau claire 🙂 Je vais tester ta technique de l’après-shampoing en soin coiffant parce que moi quand mes cheveux sèchent c’est effet Jackson Five garanti ! ^^
      Bon weekend à toi 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>