Happy Birthday to me, lots of thanks to you !

Et ouais, aujourd’hui j’écris mon titre en anglais, tu vois ! J’ai même pas commencé par « Coucou mes Varoises » et j’ai décidé de vous tutoyer, parce qu’aujourd’hui c’est ma journée et que je fais ce que je veux ! Voilà. Comprends surtout : je fais une mini crise de rébellion pour nier l’évidence qui me dit que je me rapproche un peu plus de la trentaine !

 

Bon voilà. Aujourd’hui, j’ai 27 ans. C’est encore jeune, tu me diras (tu me le diras, hein ?), mais je ne sais pas pourquoi, j’ai la désagréable sensation de me rapprocher plus que jamais du cap fatidique des 30 ans. Car oui, c’est un cap. Comme si, à 30 ans, il fallait absolument être bien rangé (entre les torchons et les serviettes), avoir son chez soi, ses enfants, sa petite vie de famille, son chien (check) et ses factures à payer (re-check !).

 

Cette vision du trentenaire dont on nous martèle presque inconsciemment toute notre vie m’effraie. Forcément, du haut de mes 27 ans (mais pas très haut parce qu’en vrai je suis petite), je peux observer tout le monde autour de moi soit rentrer dans la vie active et construire une famille, soit poursuivre ses études, sans se préoccuper outre mesure de l’après. Alors que moi, mes études (pourtant longues !) sont terminées, je suis en plein dans la précarité (voire l’absence) de l’emploi, et à des milliers de kilomètres de me sentir prête à pouponner. Bref, je suis entre deux eaux, trop âgée pour ne pas m’affoler d’être toujours sans emploi, trop jeune pour me sentir prête à franchir un autre cap. C’est un peu comme la période infernale du passage de l’adolescence à l’âge adulte, tu vois. En fait, c’est un cycle sans fin, cette m**de (oui, je dis des gros mots, c’est ma journée on a dit !) !

 

Bref, tu vas me dire là, après avoir patiemment lu 3 paragraphes en te demandant où je voulais en venir, « mais pourquoi tu es si négative le jour de ton anniversaire ? ». Parce qu’en fait, je voulais te dire, à toi, à toi, et toi… Enfin, à vous quoi (le tutoiement c’est pas toujours pratique en fait), que malgré tout ça, malgré les aléas de la vie et l’incertitude face à l’avenir, il y a une chose qui m’a permis de relativiser, de me focaliser sur tout ce qu’il y avait de bien, d’ouvrir les yeux sur la beauté sous toutes ses formes et demeurer dans une optique de partage : c’est de vous écrire, plusieurs fois par semaine, au travers ce blog.

 

J’aime quand vous likez et partagez un article sur Facebook parce que ça veut dire que j’ai réussi à trouver un compromis entre vous parler de ce que j’aime et vous proposer un sujet qui vous intéresse. J’aime quand vous commentez, sur les réseaux sociaux ou sur le blog, parce que j’adore vous répondre et créer une interaction précieuse à mes yeux. J’adore par dessus tout quand vous m’envoyez un petit message pour me demander une info ou simplement pour savoir comment je vais. Parce que sans ces échanges, ce blog n’aurait pas d’intérêt. Sans ces échanges, se rapprocher de la trentaine serait la seule chose à laquelle je serais capable de penser aujourd’hui, alors qu’en fait, c’est pas ça qui importe.

 

Ce qui importe, c’est nous, et ce qu’on décide d’en faire dans le présent. Et moi, je fais un peu mon présent avec vous.

 

 

Alors, Happy Birthday to me, et thanks A LOT to all of you ! <3

 

 

La Varoise Bisou

 

Crédit image de couverture : Christina Kilgour – Getty Images

The following two tabs change content below.
Isabelle

Isabelle

Varoise-en-Chef (huhu bonjour j'me la pète !), j'ai créé ce blog pour partager avec vous mes coups de cœur made in Var. Un peu touche-à-tout, je vous propose ici des articles en tous genres, et j'ai bien l'intention de créer de nouvelles catégories lecture et entrepreneuriat. N'hésitez pas également à jeter un œil à mon autre blog, Des Mots pour le Lire 😉
Isabelle

Derniers articles parIsabelle (voir tous)

5 thoughts on “Happy Birthday to me, lots of thanks to you !

  1. Ma belle…
    Alors déjà je tiens à te rassurer que passer le cap de la trentaine sans avoir fait toutes ces choses que tu cites, ça ne tuera pas, j’en suis la preuve!!!
    Après y a aussi un autre truc que j’ai remarqué, c’est qu’en entreprenant tu as beaucoup moins de temps pour (comme diraient certains) « réaliser ta vie »… Sauf que tu te tournes pas les pouces pendant ce temps là!! Tu fais un million de trucs qui, je peux te l’assurer, te serviront pour la suite!
    Pour les enfants, de toute façon on les a de plus en plus tard maintenant et tout le monde n’est pas obligé d’en avoir (surtout s’il n’en a pas envie!!)… genre c’est pas une fin en soit quoi!!
    Le principal c’est que tu sois heureuse et en bonne santé…et en plus t’es une blogueuse qui DECHIRE!!! Alors kiffe bien ta journée ma belle, tu le mérites grave!! (moi aussi je me lâche sur le langage 😉 )
    Je t’embrasse fort fort fort!

    • Isabelle La Varoise

      Merci Marie ! <3 Oui heureusement j'ai bien conscience que je ne suis pas obligée de faire tout ça, et d'ailleurs je n'en ressens pas l'envie (pour les enfants, par exemple). C'est juste que j'ai l'impression de ressentir une pression (de la société ?), comme si je n'étais pas aussi accomplie que d'autres parce que je n'ai pas tout ça, alors que pour la plupart, c'est par choix ! Heureusement je suis entourée de gens comme toi qui ne sont pas aussi obtus et qui pensent que chacun vis sa vie comme il l'entend <3

  2. Hey ! Joyeux Zanniversaire !
    Faut pas t’en faire, 30 ans c’est le plus belle âge pour une femme ! Ce qui est important c’est d’être en phase avec soi même et peut importe si ça ne rentre pas dans les cases, et je confirme le petit mot de Maï B, ce n’est pas une fin en soi de ne pas avoir d’enfant. J’ai 44 ans, pas d’enfant, et ça se passe très bien 😉

    • Isabelle La Varoise

      Merci Lilou ! 😀 Oui comme je le dis dans l’article je me sens à des milliers de kilomètres de l’envie d’avoir un enfant ! C’est juste que quand tout autour de toi tout le monde s’y met et que t’es la seule à ne pas en avoir (et ne pas en vouloir, en tous cas pour le moment), t’as l’impression d’être une alien ^^ Merci encore pour ton petit mot qui me fait très plaisir ! 🙂

  3. Coco

    Hey! Je viens de découvrir ton blog et de m’apercevoir que j’ai 10 ans de plus que toi… moins UN jour 😉 Si toi tu t’approches de la trentaine, moi je vois la quarantaine à l’horizon. Pas de mari, pas d’enfant et c’est une choix! Pas facile cette pression de la société mais personne d’autre ne vivra notre vie à notre place… Des bises petite gémeaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>