Cet été, faites la fête sur un bateau grâce aux Nuits Éphémères

Hello mes Varois(es) ! C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, il plane comme une atmosphère de vacances (même quand on travaille) et on ne cherche qu’une chose : pouvoir profiter à fond. Y’a pas à dire, on a de la chance : les plages ou les lacs à deux pas, les paysages provençaux, qu’on cherche à faire de la plongée ou de la randonnée, on vit dans une belle région et on peut y faire beaucoup de choses. Il faut avouer cependant que le Var reste un département prisé pour la détente, les vacances et la retraite, et que du coup, on manque encore beaucoup d’animations fun et atypiques, notamment pour les 25-35 ans.

 

Fort heureusement, tout ça, c’est en train de bouger. Parmi ces activités à faire au moins une fois, j’ai testé très récemment les apéros en mer des Nuits Éphémères.

 

Nuits Éphémères

 

 

Un concept simple, mais franchement sympa !

La mer et l’apéro, chez nous, on connaît. Les Nuits Éphémères ont choisi de concilier les deux, pour nous concocter une recette de soirée qui sort de l’ordinaire, avec des ingrédients qu’on connaît bien. L’idée est simple : on embarque sur un bateau, on profite du trajet jusqu’au point d’ancrage où on pourra déguster un cocktail dinatoire tout en admirant le coucher du soleil. Après quoi, c’est fiesta ! Le bateau se transforme en boite de nuit avec bar et DJ, à vous le dancefloor (mais attention, ça tangue un peu) !

 

Nuits Éphémères

 

 

Une bonne expérience

En toute franchise, je suis contente d’avoir vécu cette expérience, et je pense que c’est à faire au moins une fois. Parmi les points forts de la soirée, j’ai apprécié :

 

  • Le tarif abordable : pour 25,90€, vous pouvez profiter de la traversée, du cocktail dinatoire (le premier verre est gratuit, les autres sont payants) et de la soirée.
  • L’espace : malgré les 180 personnes à bord, je n’ai jamais eu l’impression d’être dans une boite à sardines. Les 500 mètres carrés du bateau permettent à chacun d’avoir de la place pour s’assoir, danser ou profiter de la vue.
  • Le DJ : qu’on s’entende bien, je ne suis pas en train de dire que j’avais des vues sur lui, hein. En revanche, il a su mettre l’ambiance ! Il y avait de la musique pour tous les goûts, des récentes, des plus anciennes, mais pour la plupart des musiques qui rendaient les gens euphoriques dès les premières notes.
  • Les plateaux sucrés : on en parle des mini muffins fourrés au caramel au beurre salé ? Nan parce que je n’en ai fait qu’une bouchée !
  • Le dress-code : quand vous vous inscrivez, on vous dit bien que vous devez venir habillés chic. Tous les hommes portent donc des chemises, les femmes sont en robes et talons aiguilles, tous tirés à quatre épingles. Et franchement, je trouve ça super, parce qu’on n’a pas tous les jours des occasions de s’apprêter !
  • Le staff : sur le bateau, le staff est souriant, agréable, la barmaid s’éclate sur la musique en même temps qu’elle vous sert, bref, la bonne humeur est au rendez-vous !
  • La traversée : y’a pas à dire, le mer est belle ! C’était tellement agréable d’admirer le large (ou la côte), le bleu profond de la mer qui s’agite sous les hélices, le soleil qui se couche et la lune qui vient éclairer le ciel… C’était juste un moment parfait pour nous détendre, oublier les tracas du boulot et les bouchons, et nous mettre dans de bonnes dispositions pour la soirée à venir.

 

Nuits Éphémères

 

Mais parce que j’ai dit « en toute franchise », il me semble normal de vous dire également ce que j’ai un peu regretté  :

 

  • La boisson chaude et les plateaux salés : je ne sais pas si c’était juste mon verre ou pour tout le monde pareil, mais mon soda était chaud, même servi avec deux glaçons. Ce n’est pas grave en soi mais j’aurais préféré qu’on me serve avec une bouteille qui a été mise au frais au préalable. Quant aux plateaux salés, je ne les ai pas trouvés bons du tout, pourtant je suis loin d’être une fine bouche. Ceci étant, tous ceux que j’observais semblaient les manger sans problème, donc ce n’est certainement qu’une affaire de goût.
  • Le manque de chic : oui, on nous demande de venir habillés chics. Pour autant, je n’ai pas retrouvé ce chic sur le bateau. Que ce soit le bateau en lui-même, les vêtements de l’équipage, le type de nourriture servie, j’ai trouvé que le concept du « chic » n’avait pas été poussé jusqu’au bout. Et c’est dommage, parce qu’on en vient à remettre en cause l’intérêt du dress-code (même si c’est quand-même bien cool de s’habiller pour l’occasion 🙂 ).

 

Nuits Éphémères

 

Malgré ces deux petits regrets, je peux dire quand-même que j’ai passé une très bonne soirée. Le tout s’est terminé vers minuit, le temps d’accoster et de profiter des derniers stands du marché nocturne du port de Bandol, ou d’aller piquer une tête, pour ceux qui voulaient prolonger encore un peu cet instant avec la mer.

 

Nuits Éphémères

 

 

Plus d’infos

Prochaines dates : 21 juillet (épuisé), 4 et 18 août, 1er septembre

Billetterie : Nuits Éphémères

Tarif : 25,90€

Page Facebook : Les Nuits Éphémères

 

 

Nuits Éphémères

 

Enregistrer

The following two tabs change content below.
Isabelle

Isabelle

Varoise-en-Chef (huhu bonjour j'me la pète !), j'ai créé ce blog pour partager avec vous mes coups de cœur made in Var. Un peu touche-à-tout, je vous propose ici des articles en tous genres, et j'ai bien l'intention de créer de nouvelles catégories lecture et entrepreneuriat. N'hésitez pas également à jeter un œil à mon autre blog, Des Mots pour le Lire 😉
Isabelle

Derniers articles parIsabelle (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>